Elaboration participative d’une stratégie territoriale « biodéchets » avec les acteurs du territoire du SYBERT (France)

Date de début

31 août 2017

Date de fin

31 août 2017

Territoire

SYBERT (Doubs – Région Bourgogne/Franche-Comté)

Thématique Prévention des déchets – Alimentation durable
Métier Concertation & soutien à la participation
Partenaires ADEME
Financeurs

SYBERT

Objectifs

Dans le cadre de son programme d’actions « Zéro déchet, zéro gaspillage », le SYBERT (syndicat mixte de Besançon et de sa région pour le traitement des déchets) souhaitait accompagner les professionnels dans la gestion de leurs biodéchets, notamment les gros producteurs, en privilégiant une solution locale, et s’interroge sur la partie des biodéchets des ménages qui pourraient être collectés sélectivement par ses adhérents.

La première étape d’estimation des gisements avait été réalisée dans le courant du 1er semestre 2017.

Il s’agissait ensuite de partager cet état des lieux avec les acteurs locaux (des collectivités en charge de la collecte ou du traitement des déchets, des institutionnels, des associations, des restaurateurs, des agriculteurs, des prestataires privés de collecte, des établissements gros producteurs de biodéchets, des structures d’accompagnement à l’émergence de projets…) au cours d’une rencontre dédiée.

Rôle d’Espace Environnement

Cette rencontre devait s’entendre comme un temps de partage d’informations, d’exploration et d’expression des idées, de recherche de solutions et non pas comme un temps décisionnaire. Elle visait à croiser les points de vue de participants aux profils très variés et complémentaires.

L’attente du SYBERT portait donc d’abord sur la qualité des méthodes d’intervention utilisées, qui devaient permettre de mettre en mouvement l’intelligence collective du groupe mobilisé durant le processus participatif, dans un climat respectueux de l’expression de chacun et dans une logique positive de co-construction de solutions.

Démarches

En amont de la concertation, une première réunion de travail avec le SYBERT a permis de :

  • valider de manière précise le cadre et s’assurer une compréhension fine des besoins de la collectivité;
  • partager l’état des lieux réalisé par le SYBERT;
  • circonscrire les enjeux prioritaires de la mission afin de préparer le processus participatif de la manière la plus appropriée;
  • valider un canevas de restitution commun pour les différents temps de production collective.

Sur base de notre expérience, nous avons ensuite accompagné la réflexion et le travail des participants lors d’une demi-journée de travail collectif, le 31 août 2017. Deux animateurs d’Espace Environnement étaient mobilisés.

Le style d’animation privilégié se voulait convivial, dynamique et participatif. Il se présentait comme suffisamment structurant pour garantir que les objectifs et le déroulement horaire de la réunion soient respectés, mais aussi assez souple pour faire face avec succès aux aléas ou opportunités de dernière minute inhérents à ce type de rencontre.

Il a eu pour priorité de faire la part belle à l’interactivité, à travers l’organisation d’ateliers auto-gérés par les participants, dans un contexte de liberté et de créativité.

Outils

La technique utilisée était le Forum ouvert. Grâce à cette méthode, des groupes de 5 à 2 000 participants peuvent s’assembler et travailler ensemble.

La caractéristique de la méthode est l’ouverture, mise à la fois sur le contenu mais aussi sur la forme. Ainsi, si les participants sont invités à travailler ensemble sur une thématique donnée, l’ordre du jour étant déterminé par les participants eux-mêmes, au démarrage de la rencontre.

Le Forum Ouvert permet de produire une diversité de mesures concrètes en peu de temps, l’ensemble des discussions s’orientant naturellement vers la recherche de solutions.

Résultats

Près de 50 participants de tous profils se sont rassemblés et ont échangé pendant une demi-journée. Ce processus créatif et constructif a permis l’émergence d’un socle commun servant de base à l’ébauche d’une stratégie territoriale biodéchets.

Des fiches synthétiques ont été produites pour chaque axe de développement co-construit en séance. Ces fiches ont été transmises au SYBERT, qui poursuivra la réflexion de manière autonome, en tenant compte des suggestions émises.

Perspectives

Depuis le 1er janvier 2016, les professionnels français producteurs de biodéchets ont l’obligation de trier à la source et valoriser leur biodéchets, à partir d’une production de 10 tonnes/an de biodéchets.

Par ailleurs, la Loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoit l’obligation d’ici 2025, d’un tri à la source des biodéchets pour les ménages. Ce genre de concertation territoriale multi-acteurs pourrait donc être utilement reproduite sur d’autres territoires.

Related Projects