Accompagnement de foyers-témoins wallons pour la promotion d’une alimentation plus durable, saine et sans gaspillage (Défi Alimentation Durable)

Date de début Avril 2014
Date de fin Mars 2015
Territoire Wallonie
Thématique Alimentation durable
Métier Recherche-action & expertise
Financeurs Wallonie
Partenaires Inter-Environnement Wallonie (IEW),
Génération W
Objectifs

En Région bruxelloise, la Commune d’Etterbeek a été la première à mettre en place un projet d’accompagnement de familles vers une alimentation plus durable. Les enseignements issus de ce projet ont servi à élaborer la méthodologie proposée sur le territoire wallon.

En Wallonie, la question de l’alimentation durable se développe progressivement au sein des restaurants de collectivités (cantines scolaires, notamment). En revanche, il existait encore peu de projets de sensibilisation vers le public spécifique des ménages. Ce public constitue précisément la cible du « Défi Alimentation Durable ».

Ce projet vise à voir comment des ménages, bénéficiant d’un encadrement de type mobilisateur, peuvent concrètement, et avec les moyens qui sont les leurs, mettre en pratique les principes théoriques de l’alimentation durable au sens large du terme.

Rôle d’Espace Environnement

La complémentarité des partenaires que sont la Fédération Inter-Environnement Wallonie et d’Espace Environnement est évidente et apporte une réelle valeur ajoutée au projet.

IEW dispose d’une expertise affirmée dans le domaine de l’alimentation durable et est référent à plus d’un titre : co-fondateur et coordinateur du Réseau wallon pour une alimentation durable (RAWAD) avec 17 autres associations, référent circuits courts au sein du Centre de Référence Circuits Courts et du projet « Appétit’Champs »(filière d’alimentation durable au départ des restaurants de collectivités) et expert en suivi des politiques en agriculture, alimentation, déchets.

En tant que chef de file du projet GreenCook (programme de coopération transnationale Interreg IVB « Europe du Nord-ouest » dont l’objectif initial était de lutter contre le gaspillage alimentaire. Démarré en 2010 et d’une durée de 4 ans, il a permis de construire un modèle européen de gestion durable de l’alimentation. Espace Environnement a largement pu exploiter les enseignements de ce projet dans le cadre du Défi Alimentation Durable.

Démarches

Le projet comporte 4 phases-clés :

  1. Consolidation de l’approche méthodologique, recrutement des familles et constitution d’un comité de personnes-ressources :
    • Réalisation de recherches bibliographiques afin de compléter les sources et références d’IEW et d’Espace Environnement et échanges approfondis avec Alimentation 21 afin d’élaborer une méthode d’évaluation du projet.
    • Elaboration d’une stratégie de recrutement afin de multiplier les chances de réunir un nombre minimum de 12 ménages présentant une diversité significative de profils sur le territoire namurois. Cette stratégie s’est appuyée sur des personnes relais, présentes au sein de structures dont les publics étaient susceptibles d’être concernés par l’opération.
    • Organisation de trois séances d’information (13, 15 et 29 mars 2014) pour expliquer aux ménages volontaires les tenants et aboutissements du projet. Au terme de ces séances, 14 ménages ont été retenus, soit 2 de plus que le nombre prévu initialement.
    • Mise en place d’un partenariat avec différents médias afin d’accroître la visibilité du projet (le journal Le Soir, l’émission « Bientôt à Table » de la Première et Canal C ont suivi assidûment le Défi).
    • Organisation de deux réunions avec un comité de personnes ressources regroupant différents experts de l’alimentation durable (santé, production, chercheurs…).
  1. Lancement du projet avec état des lieux des ménages, organisation d’une conférence de presse ainsi que du premier défi.
    • Réalisation d’un état des lieux de départ auprès de chaque ménage afin d’appréhender ses habitudes de consommation et faire émerger les freins et motivations à poser l’un ou l’autre geste en matière d’alimentation durable.
    • Lancement officiel du Défi alimentation durable (jeudi 24 avril 2014) par l’organisation d’une conférence de presse et d’une première réunion avec l’ensemble des ménages.
  1. Organisation des différents défis
    • Pendant 6 mois, proposition aux ménages d’un défi sur un thème différent, toutes les deux semaines environ, à l’occasion d’une demi-journée ou soirée d’approche de la problématique.
    • Définition d’un rythme soutenu afin de créer et entretenir la cohésion du groupe, dans un climat de convivialité, de façon à maintenir un degré élevé d’engagement au sein des foyers-témoins.
    • Organisation de certains défis « enfants admis ».
  1. Evaluation et enseignements du projet en vue d’une suite éventuelle
    • Organisation d’un état des lieux de sortie auprès des participants en fin de Défi pour mettre en évidence les principaux acquis et les changements éventuels d’habitudes alimentaires.
    • Réalisation d’une évaluation finale avec les participants pour mesurer leur satisfaction à l’égard du projet et dégager des pistes d’action en regard des difficultés et freins persistants identifiés.
Outils

Différents outils ont été produits au cours de cette mission :

  • mise en ligne d’un site Internet, spécialement dédié au projet (www.defialimentationwallonie.be) ;
  • réalisation d’un dépliant (format A5) présentant le projet en vue du recrutement des ménages via les acteurs relais identifiés avec un encart spécifique afin de renseigner les dates des séances d’information à destination des candidats potentiels ;
  • rédaction d’une charte d’engagement précisant les différentes tâches que les candidats auraient à accomplir tout au long du Défi Alimentation Durable ;
  • production de différents questionnaires permettant de réaliser les états des lieux (départ – sortie) et d’évaluer, à mi-parcours et en fin de Défi, la satisfaction et le ressenti des participants.
Résultats

Le Défi a permis :

  • de susciter réflexions et changements de comportements individuels  et collectifs auprès de 11 ménages ;
  • une sensibilisation de l’entourage de certains ménages ;
  • une répercussion médiatique importante ;
  • la création d’un documentaire « Le durable au menu » réalisé par Canal C qui peut servir d’outil de sensibilisation ;
  • la mise en évidence de points positifs et de points d’amélioration d’une telle méthodologie ;
  • la formulation de recommandations pour capitaliser les acquis du projet.
Perspectives

La suite du projet consiste à élaborer, de manière participative, un kit d’animation permettant à des animateurs socioculturels de mener, eux-mêmes, tout ou partie d’un Défi Alimentation Durable avec les groupes constitués qu’ils accompagnent.

Défi n°1 : Calendrier des fruits et légumes de saison

Défi n°6 : Potagers de poche, semis et repiquages

Défi n°3 : Atelier de cuisine durable

Défi n°4 : Initiatives collectives et communautaires

Défi n°8 : Techniques de conservation des aliments

Défi n°5 : Visite producteur local

Défi n°9 : Partage de savoirs