Conception d’une boîte à outils «Changes lavables» à destination des territoires du réseau Plans et Programmes de Prévention des déchets (France)

Date de début  Mai 2012
Date de fin  Janvier 2013
Territoire France
Thématiques Prévention des déchets
Métier Recherche-actions
& expertise
Financeur Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME)
Objectifs

Dans le cadre du Plan déchets issu du Grenelle de l’environnement, l’ADEME, incite les collectivités à compétence déchets à mettre en œuvre des plans et des programmes de prévention des déchets.

L’ADEME a souhaité mettre à disposition des collectivités des retours d’expérience et des recommandations pour la mise en place d’initiatives sur les changes lavables afin de compléter les boîtes à outils disponibles sur sa plate-forme d’échanges (OPTIGEDE).

Rôle d’Espace Environnement

En tant qu’animateur du réseau A3P[1] et accompagnateur de collectivités locales en France, Espace Environnement dispose d’une vision panoramique des actions de réduction des déchets entreprises sur le territoire français.

Par ailleurs, Espace Environnement avait déjà mené une étude de faisabilité technique et économique de la promotion des langes lavables pour les enfants pour le compte de Bruxelles Environnement.

Cette expérience a pu être valorisée et exploitée dans le cadre de cette mission.

[1] Le Réseau A3P est un réseau à portée nationale, piloté par l’ADEME, qui regroupe les animateurs de plans et programmes de prévention des déchets du territoire afin de favoriser l’échange de bonnes pratiques et le partage de connaissances.

Démarches

Le déroulement de cette étude s’est effectué en trois temps :

Phase 1 :

La première étape consistait à recenser les exemples d’actions sur le domaine des changes lavables dans le cadre d’un usage collectif (crèche, hôpital…) ou individuel, à l’échelle du territoire français. Ce travail d’investigation a débouché sur une cartographie des actions en cours au départ d’une typologie permettant de classer les actions recensées en différentes « familles ».

Phase 2 :

Une vingtaine d’exemples – jugés les plus intéressants par les membres du Comité de pilotage – ont été analysés de manière approfondie. Ce travail a débouché sur :

  • L’élaboration de fiches « action résultat » OPTIGEDE pour illustrer la boîte à outils et augmenter le nombre d’exemples disponibles.
  • L’identification des freins et verrous, des leviers d’actions, des méthodologies mises en place et des fourchettes de chiffres (déchets, économiques…).

Une première note de synthèse a permis de donner les éléments de contenu nécessaires en vue de l’intervention de l’ADEME lors Journées Européennes de la Prévention des Déchets (Paris, 19 & 20/06/2012).

Phase 3 :

L’aboutissement de la mission consistait en la création d’une boîte à outils pour aider les animateurs de plans ou programmes de prévention à monter des actions de prévention dédiées aux couches lavables.

Outils

Dès le lancement de la mission, un questionnaire d’enquête a été mis au point pour être administré par mail à l’ensemble des porteurs de plans et programmes connus de l’ADEME pour leur intention de développer une action sur les couches lavables.

Dans un second temps, une grille de lecture a été élaborée afin de réunir, pour chaque action identifiée, des données « utiles » devant permettre aux membres du Comité de pilotage de sélectionner les exemples les plus pertinents.

Au final, la boîte à outils a donné lieu à la réalisation de :

  • 18 fiches « action résultats »
  • 9 fiches-méthodes et outils associés.
Résultats
Afin de compléter la boîte à outils, Espace Environnement a proposé une arborescence ainsi qu’un texte d’accroche destinés à structurer, sous le site OPTIGEDE, l’ensemble des composantes (http://optigede.ademe.fr/).
Perspectives

Cette étude a fait émerger différentes demandes et attentes spécifiques de la part des acteurs consultés dans le cadre de la mission en vue de promouvoir les couches lavables. Celles-ci ont fait l’objet de recommandations en termes de développement d’outils ou de démarches que l’ADEME pourrait impulser ultérieurement.