coprod_ecoteam
Qui sommes-nous

Depuis 1988, Espace Environnement propose et concrétise, avec le soutien du Ministère de l’Environnement de la Wallonie, un programme annuel d’activités pour la « Maison de l’environnement », sur le territoire de la Wallonie.

L’objectif principal est d’impulser une participation active à la gestion concertée de l’Environnement dans une perspective de développement durable.

La mission d’information et de conseil de la Maison de l’Environnement est essentielle pour canaliser et structurer les interrogations et responsabiliser, de façon constructive, tous les acteurs du cadre de vie afin de les amener à une participation et une mobilisation citoyenne.

Les activités de la Maison de l’Environnement s’adressent tous, mais les citoyens et le monde associatif sont plus particulièrement ciblés. La Maison de l’Environnement joue  un rôle d’interface entre la Wallonie et les interrogations et préoccupations concrètes des citoyens dans leur quotidien : elle est présente sur le terrain pour susciter et accompagner les changements impulsés par la politique environnementale portée par la Wallonie. Cette proximité avec les acteurs permet une meilleure compréhension de la politique environnementale régionale au niveau local.

De plus, la Maison de l’Environnement s’insère dans un vaste réseau constitué d’associations et de professionnels actifs dans le domaine de l’environnement. Ce réseau apporte un complément aux ressources internes et permet d’échanger activement de nombreuses informations, méthodologies et pratiques mais aussi d’orienter au mieux les personnes qui la contactent.

Information et conseils

L’information et la sensibilisation sont les premières étapes indispensables à la participation et l’implication citoyenne :

  • délivrer une information claire, accessible et actualisée, générale ou spécialisée (juridique, technique…) ;
  • aider à la compréhension de situations concrètes parfois complexes ;
  • conseiller pour une participation citoyenne active et responsable ;
  • anticiper d’éventuels conflits.

Espace Environnement met son expérience en matière d’information et de sensibilisation au service de la Maison de l’Environnement pour offrir un terrain plus favorable à la participation du public en matière d’environnement. Plusieurs outils sont exploités :

  • une permanence accessible du lundi au vendredi par téléphone (au 071/300 300), par mail (info@espace-environnement.be) ou sur simple visite ;
  • des fiches-conseil destinées à vulgariser la législation (permis d’environnement, permis unique, distances de plantation, épuration, incivilités environnementales, code forestier…) ;
  • des expositions sur le développement durables réalisées par la fondation Good Planet, ainsi qu’une exposition « Des terrils pour dépasser les frontières »  sont mises à la disposition de ceux qui le souhaitent ;
  • un service de documentation.
Concertation

La concertation est le moyen privilégié d’intervention de la Maison de l’Environnement que ce soit dans le cas de la gestion d’un conflit, d’une procédure de consultation publique ou l’accompagnement de projets. Elle comporte plusieurs étapes :

  • prendre connaissance du dossier de manière approfondie ;
  • apporter une clarification de la matière (procédures, contexte, etc.) ;
  • structurer et organiser les parties ;
  • établir et maintenir un climat de confiance entre les acteurs ;
  • créer un espace de dialogue entre acteurs (communes, exploitants, habitants, etc.) en animant des rencontres ;
  • faciliter les échanges et modérer les débats ;
  • dégager des propositions concertées, afin d’aboutir à une résolution de conflit ou à la formulation d’un projet commun.

La concertation ne peut s’établir que sur base d’une information claire et accessible sur les procédures ainsi que sur la situation de terrain et les acteurs en présence. Les habitants doivent être accompagnés dans la durée afin de s’impliquer et se mobiliser dans le processus. A cette fin, les éco-conseillers proposent un accompagnement aux citoyens (information, structuration, formation…).

Par ailleurs, il est primordial que les expériences menées soient analysées, évaluées et capitalisées afin de mettre en œuvre les méthodologies les plus adaptées et de les faire connaître en vue de leur application à l’ensemble du territoire wallon.

Les demandes de concertation peuvent émaner des autorités communales ou régionales, des entreprises ou des habitants. Elles prennent place dans le cadre de processus réglementaires (demande de permis d’environnement ou de permis unique) mais des concertations particulières sont également menées dans le cas de demandes d’accompagnement de projet (tracer des sentiers de promenades, lancer un compost collectif ou un jardin…).

Développement de projets

La Maison de l’Environnement travaille continuellement à l’initiation et au développement de nouveaux projets. Quatre étapes sont nécessaires :

  • cerner et identifier de nouveaux besoins ;
  • développer des méthodologies créatives et des outils pertinents ;
  • dynamiser les processus ;
  • évaluer et capitaliser les expériences.

Favoriser l’appropriation de l’outil Agenda 21 Local

Concrètement, et afin d’accompagner la mobilisation des élus, la Maison de l’Environnement a entrepris, dès 2009, la conception d’un outil d’aide à la décision à leur attention.

Il s’agit de dossiers présentant différentes initiatives favorables à une gestion durable du territoire. Ceux-ci présentent des arguments et des propositions de mise en œuvre. Ils sont agencés dans une farde décrivant, de manière synthétique et attractive, la notion de développement durable et d’Agenda 21 Local. Cette farde est accompagnée d’une note présentant des pistes pour que les communes s’approprient ces notions et les appliquent au niveau local.

Les jardins partagés

Depuis plusieurs années, la Maison de l’Environnement participe à l’émergence de la dynamique de jardins partagés en Wallonie.

Cette action est structurée par une méthodologie participative permettant aux associations ou aux collectivités locales de s’approprier le projet et d’exprimer leurs points de vue. En effet, outre l’apport de biodiversité en ville, ces jardins encouragent l’éducation à l’environnement, la cohésion sociale, la réappropriation de l’espace public et du sentiment de citoyenneté. Enfin, ils peuvent, très souvent, être à la base d’une réflexion sur l’alimentation durable et ainsi initier des changements de comportement alimentaire (éducation au goût, circuits courts, autoproduction, gaspillage alimentaire…). Ils offrent donc une pertinence environnementale, sociale et économique indéniable, en concrétisant les axes du développement durable.

Les demandes sont de plus en plus nombreuses. Plusieurs associations, collectifs et communes ont sollicité l’accompagnement de la Maison de l’Environnement pour la mise en place de projets de jardins. Par ailleurs, un suivi des jardins en place est régulièrement réalisé afin d’entretenir la dynamique participative au-delà de la phase de lancement.

Expertise

La Maison de l’Environnement collabore régulièrement avec des écoles et des centres de formation enseignant la gestion concertée de l’environnement. Sa mission d’expertise lui permet de :

  • transmettre son expérience de terrain à l’échelon régional ;
  • s’impliquer dans des réflexions stratégiques à l’échelle de la Wallonie ;
  • intervenir dans des formations et colloques pour diffuser les méthodologies utilisées.

Quelques exemples :

  • Participation à des groupes de travail ou commissions (Association 21, le Réseau des Acteurs Wallons de l’Alimentation Durable (RAWAD), Tables d’Autres initiées par les Equipes Populaires afin de poser des actions concrètes autour du gaspillage alimentaire et de l’accès à une alimentation durable pour les publics en difficulté).
  • Intervention dans des colloques et formations.
  • Evaluation de projets, de stagiaires et d’étudiants.
Liens et partenaires
Contact

N’hésitez pas à consulter nos nombreuses publications, brochures, et dépliants.

Notre centre de documentation est à la disposition du public sur rendez-vous.

Notre équipe se tient à votre disposition pour répondre à vos questions ou, le cas échéant, vous orienter vers d’autres organismes-ressources spécifiques.

  • Par téléphone au 071/300.300 du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h30
  • Par E-Mail

Notre équipe :

Delphine FONTENOY

Biologiste, DES en sciences et gestion de l’environnement.

Jean-François BAYOT

Eco-conseiller.

Véronique Flament

Bio-ingénieur en aménagement du territoire, éco-conseillère.

Eddy Bachorz

Géologue, DES en environnement, éco-conseiller.

Annick Marchal

Biologiste, éco-conseillère.

Antonella Galione

Secrétariat.

Avec le soutien de :

Françoise Jadoul

Biologiste.

Ariane Godeau

Economiste, éco-conseillère.

Thérèse Devallée

Sociologue, licenciée en communication sociale, webmaster.

Marthe Desclée

Documentaliste.